HELLOMYLAB
Retour à la liste

L'électricité dans votre laboratoire

 

Un laboratoire de cuisine est énergivore... une grande partie de vos équipements de cuisine, et plus particulièrement les appareils de chauffe (sauteuses, fours par exemple) nécessitent une grande quantité d'éléctricité pour fonctionner.

Pour cause, un four mixte Rational 10 niveaux consommera à pleine puissance jusqu'à 36Kwa/heure... soit l'équivalent de la consommation journalière d'un foyer dans un logement de 70m2 !

Pour votre sécurité et le bon fonctionnement de votre laboratoire de cuisine, il est donc essentiel de disposer d'une installation conforme à votre utilisation et vos équipements. 

 

Monophasé et triphasé 

Les prises sur lesquelles sont branchées nos appareils ménagers sont des prises monophasées (tension de 230 volts). Vos équipements professionnels nécessitent, eux, une tension plus forte pour fonctionner efficacement et doivent donc être alimentés par un courant en triphasé (400V). 

Comme son nom l'indique, le triphasé présente 3 phases, contrairement au monophasé qui n'en comporte qu'une. Le triphasé peut donc fournir une tension trois fois supérieure à un courant monophasé.

Équipé d'un compteur en triphasé suffisament puissance, votre laboratoire de cuisine sera prêt à alimenter simultanément l'ensemble de vos équipement de cuisson. 

 

Calcul de votre consommation 

En amont de l'installation de vos installation électrique, il est indispensable que vous puissiez prévoir de manière précise vos besoins en termes de puissance. Pour cela vous devrez :

- connaître la consommation moyenne et maximale de chacun des équipements raccordés à votre réseau

- établir la liste des équipements fonctionnant de manière simultanée dans votre laboratoire lorsque vous êtes en production, afin d'en déduire la puissance nécessaire pour alimenter votre laboratoire de cuisine au quotidien. 

De la consommation calculée découlera la puissance requise pour votre compteur.

Source  : agence-france-electricite.fr

 

 

Le "Tarif Jaune" 

 

Depuis le 31 Décembre 2015, EDF n'a plus le monopole en France avec l'ouverture du marché de l'éléctricité à la concurrence. Particuliers et professionnels peuvent donc se tourner vers différents acteurs pour obtenir les tarifs et offres de service les plus compétitifs selon leurs besoins. 

Du fait de l'ouverture du marché, les tarifs réglementés visant les professionnels - tarif jaune (42 à 240 kVA) et tarif vert (haute tension) - ont disparus au profit d'offres de marché librement fixées par les fournisseurs. 

En tant que tel, le tarif jaune n'existe plus. Les professionnels nécessitant un compteur de 42 à 240kVA deviennent pour les fournisseurs des " clients à profil tarif jaune".

Pour obtenir un abonnement adéquat pour votre laboratoire, vous pouvez vous tourner vers les acteurs incontournables (liste non-exhaustive) comme : 

  • Direct Energie 
  • EDF
  • Engie
  • Enovos 

Si le marché de fourniture d'éléctricité est ouvert, la gestion du réseau, elle reste une compétence protégée. Seule la société Enedis est habilité à intervenir sur le réseau, tenant son mandat des collectivités locales. Lors de l'installation ou du raccordement de votre installation éléctrique, ou pour en changer la puissance, votre fournisseur devra donc s'adresser à Enedis. Enedis facturera ses prestations de service à votre fournisseurs, qui vous les refacturera.

Etant donné que la consommation d'éléctricité de votre laboratoire est importante, vous avez tout intérêt à faire jouer la concurrence. Que vous vous tourniez vers l'acteur historique EDF, ou ses concurrents, tous les aspects du service proposé doivent être étudiés par vos soins. Outre les prix du kWh facturé, évalués aussi avec attention les prestations gloables :

  • service client
  • frais de résiliation
  • durée d'engagement
  • l'index d'évolution des prix
  • les frais annexes